A A A

Titre reconnu et deux certificats en administration, économie, droit ou actuariat + deux ans d’expérience

Vous vous qualifiez pour l’équivalence de formation académique, catégorie IV, si vous avez un titre reconnu, vous comptez 2 années d’expérience (au cours des 5 dernières années) au Canada dans au moins un des 7 domaines d’intervention de la planification financière personnelle, et vous avez 2 certificats en administration, économie, droit ou actuariat (comportant chacun un minimum de 450 heures de cours de niveau universitaire).

Voici la liste des titres reconnus :

  • assureur vie agréé (A.V.A.)
  • fellow en valeurs mobilières
  • gestionnaire de placement canadien (GPC ou GPA)
  • Financial Risk Manager (FRM)
  • Certified Financial Planner (CFP)
  • Chartered Financial Analyst (CFA)
  • Conseiller en investissements financiers (CIF en France)
  • Associate of the Society of Actuaries (A.S.A.)
  • Fellow of the Society of Actuaries (F.S.A.)

Si vous répondez à ces exigences, pour devenir planificateur financier, il vous faudra réussir l’examen d’équivalence de l’IQPF. Cet examen se donne à une date convenue par l’IQPF et le candidat. Il est constitué de questions à choix multiples, réparties dans les domaines de la planification financière. Pour réussir l’examen, il faut obtenir la note de 70 % dans chacun de ces domaines. Le coût de l'examen est de 1 000 $ plus taxes (les prix sont sujets à changement sans préavis).

Si vous n’obtenez pas la note de passage pour un ou plusieurs des domaines examinés, vous devrez compléter le Programme exécutif de l’IQPF ou un cours universitaire pour chacun des domaines échoués, avant de pouvoir aller plus loin.

Une fois cette étape complétée, vous devez suivre le Cours de formation professionnelle de l’IQPF et réussir l’examen unique de l’IQPF (4 heures).

Finalement, pour pouvoir porter le titre de planificateur financier, vous devez vous procurer un certificat de représentant de l'Autorité des marchés financiers.

Téléchargez le formulaire de présentation de candidature à l'équivalence de formation académique.