A A A

Tête d'affiche

René Després laisse sa trace en éveillant les consciences

 

L’art et l’esthétique font partie de sa vie, tout comme les chiffres d’ailleurs. Artiste peintre d’envergure internationale, René Després est aussi planificateur financier. Comment réussit-il à allier deux univers qui, de prime abord, semblent si différents? Les émotions de la vie, la façon dont on la regarde et les prises de conscience qui en découlent, voilà les ingrédients qui nourrissent sa vitalité, ses œuvres et ses rencontres.

Attiré par le monde des affaires

Né à Montréal, René Després a su très jeune qu’il avait « un bon pinceau ». Passionné de peinture et de musique, il était aussi attiré par le monde des affaires, où il a d’ailleurs eu du succès dans les années 70 dans le domaine des enseignes lumineuses.

Il est devenu planificateur financier en 1993, après avoir débuté en 1984 dans le domaine financier. Aujourd’hui, il travaille à son compte. Ses clients sont principalement des entrepreneurs « qui travaillent tellement pour les autres qu’ils s’oublient eux-mêmes ». Cette carrière de Pl. Fin., il la mène de front avec celle de l’artiste, comme en témoignent les publications Després de Guy Robert et Horses, publié en 2017 chez Les Éditions Jean Renoir JR.

Fasciné par les gens

Alors qu’il se considère comme un éveilleur et un messager en tant qu’artiste peintre, c’est en tant que planificateur financier qu’il va à la rencontre de l’autre. « La découverte des gens me fascine. Heureusement, souligne-t-il, ils sont maintenant sensibilisés à l’importance d’être accompagnés sur le plan financier. »

Que ce soit en tant planificateur financier ou comme peintre, René Després met l’accent sur le sens de la discipline. « Il faut de la discipline, précise-t-il, pour élaborer des plans, trouver sa clientèle et la suivre. Il en faut aussi pour porter ses œuvres aussi loin que l’on peut. »

Dans l’œil du spectateur

Mû par une intuition profonde, il crée ses œuvres dans le style « extraréaliste », dont il est le créateur. C’est un style qui se situe aux frontières de l’abstrait et du figuratif. « Il y a toujours une figuration dans l’œil du spectateur, explique-t-il. C’est la même chose dans le domaine financier, où mon rôle est de montrer le côté figuratif de ce qui est abstrait en finance ».

René Després encourage chacun à se dépasser pour se connecter à ce qu’il a d’inné en lui. Pour sa part, c’est l’artiste qui le connecte « avec ce qui nous dépasse ».


Vous connaissez un Pl. Fin. qui se démarque? Contactez Liette Pitre afin de présenter cette personne en tête d'affiche à vos collègues dans l'un de nos prochains numéros.